Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

RUES ET MAISONS D'HIER ET D'AUJOURD'HUI (1)

30 janvier 2017

A travers les rues et les maisons d'hier et d'aujourd'hui, Michel BOY nous retrace l'histoire de notre paroisse.

   Nous entamons ici une promenade dans l'ouest limougeaud, assez précisément dans l'espace qui est celui de l'actuelle paroisse Saint Jean-Paul II. Ce "far-west" a une histoire qui l'a peu à peu façonné, laissant des traces parfois encore bien visibles, parfois révélées seulement par les archéologues ou les archives anciennes.
   Parce que tout est signe pour qui arrive à donner sens à l'insignifiant ordinaire, nous allons essayer de retrouver cet "héritage", de découvrir que les choses, les noms de nos rues, les rues elles-mêmes, les monuments, maisons et lieux-dits, nous font signe. 
   Quelques belles cartes anciennes (celle de Pierre Cornuau en 1765, celle de Trésaguet à la même époque, celle de Tripon en 1834 ou encore le vieux cadastre) nous donnent à voir, entre l'Aurence et la ville (qui s'arrête au jardin d'Orsay et à la vieille abbaye des Carmes) une campagne faite de propriétés suburbaines, de prés et de champs, de vignes aussi, parsemés de quelques maisons isolées ou groupées, de quelques villages aussi qui ont nom Sainte-Claire, Vanteaux, Naugeat, Le Puy-las-Rodas,... Bien sûr aussi, les deux grandes routes de Limoges à Angoulême (notre Rue Armand-Dutreix) et de Limoges à Périgueux (notre Rue François-Perrin), ainsi que quelques chemins qui semblent plus important allant au Puy-Las-Rodas, à Sainte-Claire ou encore des Trois-Treuils au Gué de Vertamont.
   Peu à peu cette "campagne" va se construire, s'urbaniser en partant de la périphérie de la ville, jusqu'à combler les vides, dévorer les prés et les champs, jusqu'aux rives de l'Aurence, au Mas-Bouyol, au Moulin de la Perdrix ou au Moulin-Blanc, jusqu'aux limites de la paroisse d'Isle.
   C'est ce "far-west" que révèle bien la carte dressée en 1764 par Pierre Cornuau, géomètre du roi, auteur également d'un plan de ville (1765), d'une carte de la Généralité (1781) et d'une carte du diocèse (1782). On y retrouve les habitats cités plus haut, deux églises suburbaines (Sainte-Claire-de-Soubrevas et les Pénitents-Rouges), mais aussi le "Moulin à Vent" et le vieux chemin de crête ou "pouge" du gué de Vertamont (qui est notre Rue d'Isle).

(A suivre)
Michel BOY

<< Go back to list