Donner et rendre visible le Christ Jésus. — PAROISSE ST JEAN-PAUL II

Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Donner et rendre visible le Christ Jésus.

28 septembre 2016

Allocution du Père Bernard LAFLAVANDRIE à l'issue de la messe d'installation du 25 septembre 2016 en l'église du Sacré Coeur

Je voudrais simplement vous exprimer la joie que j’ai d’être parmi vous aujourd’hui – et pour quelques temps encore ! Et cette joie, je vous la dois Monseigneur. Merci pour votre confiance, merci aussi pour les autres missions que vous m’avez confiées tant au service de la Formation qu’à l’enseignement catholique. Joie juste tempérée par l’annonce récente de votre départ pour Clermont Ferrand. De tout cœur, et même si cela est encore un peu prématuré car vous êtes encore des nôtres, belle mission en Auvergne !
Je ne suis pas l’homme des grands discours programmatiques, je prendrais le temps de regarder ce qui se fait, de rencontrer les acteurs de la pastorale sur cette belle paroisse. Il faudra nécessairement un peu de temps…
Il faudra aussi du travail commun. Je suis heureux de saluer plus particulièrement les membres de l’équipe pastorale, du conseil pastoral, de l’équipe d’animation et du conseil économique qui sont des aides efficaces à la mise en œuvre d’une pastorale cohérente.
Je salue aussi plus particulièrement mes confrères qui oeuvrent ou résident sur cette paroisse : le Père Jean Christophe Larribe, le Père Jean François et le Père Jean Marie Gaudron qui ne peut être des nôtres ce matin, il m’a assuré hier de sa communion dans la prière. Je suis heureux aussi de retrouver Luc Evrard, diacre permanent. Nous avons fait connaissance il y a déjà plus de dix ans, lors de mon premier passage sur cette paroisse. Merci à lui de nous rappeler, par son ministère, la dimension de service qui doit traverser chacune de nos vies.
On demandait il y a quelques temps à un certains nombre de personnalités ce qu’elles attendaient du prêtre. Pour sa part, François Mauriac avait répondu : « Ce que j’attends du prêtre et ce que je reçois de lui ? C’est le Christ. Il me donne le Christ dans sa puissance, mais il me montre le Christ dans sa souffrance. »
Je n’ai finalement pas d’autre ambition : donner et rendre visible le Christ Jésus. C’est une ambition démesurée quasiment inaccessible sans l’amour et la miséricorde de Dieu ; elle ne saurait se réaliser sans le concours de tous, de vous tous.
Il ne s’agit pas là de délivrer un message théorique sur le Christ, ça ne serait qu’une fuite de la réalité où il nous attend. Il s’agit bien plutôt de le révéler dans la qualité des actes que nous posons et de la communion que nous construirons ensemble. Tout ce que nous faisons aujourd’hui, ou ce que nous nous abstenons de faire, c’est à Lui que nous le faisons, que nous le donnons ou à Lui que nous le refusons. Voilà qui nous replace devant l’exigence du service mutuel à commencer par les plus petits, les plus faibles et les plus fragiles. Non parce qu’il faut le faire mais parce que notre cœur touché par l’amour et la miséricorde de Dieu nous y incite.
Il faut toujours s’effacer devant Celui que l’on annonce.
Qu’il me soit permis de vous lire un court texte médiéval sur le prêtre que j’aime beaucoup et que je vous livre comme un appel :

Un prêtre doit être :
À la fois grand et petit,
Noble d’esprit, comme de sang royal,
Simple et naturel, comme de souche paysanne,
Un héros dans la conquête de soi,
Un homme qui s’est battu avec Dieu,
Une source de sanctification,
Un pécheur pardonné,
De ses désirs le maître,
Un serviteur pour les timides et les faibles,
Qui ne s’abaisse pas devant les puissants,
Mais se courbe devant les pauvres,
Disciple de son Seigneur,
Chef de son troupeau,
Un mendiant aux mains largement ouvertes,
Un porteur de dons innombrables,
Un homme sur le champ de bataille,
Une mère pour réconforter les malades,
Avec la sagesse de l’âge,
Et la confiance de l’enfant,
Tendu vers le haut,
Les pieds sur la terre,
Fait pour la joie,
Connaissant la souffrance,
Loin de toute envie,
Clairvoyant,
Parlant avec franchise,
Un ami de la paix,
Un ennemi de l’inertie,
Constant à jamais…
Si différent de moi !

Pour votre prière, que je vous demande comme un cadeau, par avance merci !
 

POUR TELECHARGER LE TEXTE DE L'ALLOCUTION CLIQUER ICI

<< Go back to list